Accueil » F.A.Q

F.A.Q

Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie.


  • AMO

Assistance à maîtrise d’ouvrage : une mission d’AMO consiste à reprendre le rôle du maître d’ouvrage dans un certain nombre de tâches qui lui incombent habituellement pour réaliser un projet immobilier, solaire…


Bureau d’étude solaire.


  • BET

Bureau d’études techniques


  • CEIAB

Comité d’Eligibilité à l’Intégration au Bâti. Ce comité a été institué par l’arrêté du 12 janvier 2010 sur le photovoltaïque pour émettre des avis sur l’éligibilité des systèmes de pose à la prime d’intégration au bâti.


  • CICF

Chambre des Inégnieurs-Conseils de France.


  • Consuel

Comité national pour la sécurité des usagers de l’électricité.


Action de déposer d’un bâtiment des matériaux comprenant de l’amiante. Il s’agit souvent d’une toiture en fibrociment, appelée aussi tôle fibro-ciment, ou de flocages à l’intérieur du bâtiment.


  • DREAL

Direction régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement. Les DREAL résultent de la fusion des DRIRE, des DIREN et des DRE.


  • ECS

Eau chaude sanitaire. On désigne souvent l’eau chaude solaire par le terme ECS solaire.


  • EDR

Etude détaillée de Raccordement.


Association de professionnels de l’énergie solaire.


Electricité Réseau Distribution France. ERDF est le gestionnaire du réseau électrique français basse tension et HTA (jusqu’à 63kV). Au-delà, c’est l’entité RTE qui gère le réseau HTB (hautes tensions).


Centrale photovoltaïque constituée de panneaux implantés sur le sol (par opposition aux toitures).


  • GPEI

Garantie de Performance Energétique Intrinsèque. Pour plus d’informations consulter le site de notre partenaire www.synergeco.fr


  • HPE

Haute Performance Energétique. Ce label est obtenu si la consommation d’un bâtiment est inférieure à 90% du plafond de consommation fixé par la réglementation thermique.


  • IEC

International Electrical Commission.


  • Intégration bâti

En France, les installations dont les modules solaires remplissent une fonction essentielle au bâti (couverture, brise-soleil, garde-corps…) bénéficient d’une prime d’intégration au bâti et donc d’un tarif de vente du kWh photovoltaïque plus élevé.


Une centrale photovoltaïque nécessite un investissement important dans un équipement de production énergétique de long terme (jusqu’à 40 ans). C’est pourquoi de nombreux maîtres d’ouvrage confient ces investissements à des spécialistes du solaire, qui peuvent verser un loyer pour occupation des surfaces, et dans les cas favorables prendre à leur charge les frais de réfection de toiture.


  • Mismatch

Perte dues à l’hétérogénéité de la puissance crête des modules mis en série.


  • Photovoltaïque

Technologie qui permet de produire de l’électricité grâce aux photons de la lumière. Le matériau le plus souvent utilisé pour les cellules est le silicium.


  • PRC

Plan de retrait ou de confinement de matériaux contenant de l’amiante.


  • PTF

Proposition Technique et financière. La démarche de raccordement d’une installation photovoltaïque au réseau commence par une étude de raccordement auprès d’ERDF, qui aboutit à un devis pour ce raccordement, appelé PTF.


  • Puissance crête

La puissance crête est une donnée normative appliquée aux cellules et modules photovoltaïques. Elle correspond à la puissance qui peut être délivrée sous des conditions standards optimales d’ensoleillement (1000 W/m²) et de température (25°C). Cette puissance crête permet notamment de comparer deux matériaux entre eux.

En pratique la puissance d’un capteur installé sur un site varie en fonction de l’ensoleillement reçu par le capteur et de sa température, si bien que la puissance crête n’est jamais atteinte par le capteur.


  • RT2005 / RT2012

Réglementation thermique 2005 /2012. La RT2012 fixe les normes de performance énergétique des nouveaux bâtiments construits en France (ainsi que les rénovations lourdes). Elle prévoit notamment un plafond de consommation énergétique à 50kWh/m² par an, soit cinq fois moins que la moyenne de consommation d’un bâtiment existant en France (250kWh/m² par an).


  • SER

Syndicat des Energies renouvelables.


  • Silicium amorphe

Une fine pellicule de silicium est déposée sur une membrane, parfois souple. C’est aussi le silicium de nos calculatrices. Très bon marché, il affiche un rendement de 6%-7%.


Type de silicium dont le processus de fabrication comprend le refroidissement contrôlé d’un lingot de silicium, permettant la formation d’un cristal unique d’organisation régulière et homogène. D’aspect uniformément bleu ou noir, il offre un rendement performant : 15% à 18% de l’énergie solaire reçue est convertie en électricité.


  • Silicium Polycristallin

Le refroidissement rapide imposé au lingot de silicium lors de sa fabrication provoque la formation de multiples cristaux. C’est ce qui explique son aspect « mosaïque », même si cet aspect est de moins en moins fréquent grâce à la texturisation (cf. texturiser). Son rendement est moins bon que le monocristallin – 13% à 15% – mais le rapport puissance/coût est intéressant.


  • Solaire thermique :

Technologie qui permet de chauffer un fluide en l’exposant au rayonnement solaire. C’est le même principe qu’une bouteille d’eau laissée en plein soleil. Le solaire thermique permet de produire de l’eau chaude, du chauffage et de produire du froid grâce aux technologies à adsorption et absorption.


  • SOLER

Division solaire du Syndicat des Energies Renouvelables.


  • Sur-imposition

Pose de modules solaires non intégrés au bâti.


  • Texturiser

Améliorer l’esthétique d’un panneau solaire polycristallin via un traitement de surface.


  • THPE

Très Haute Performance Energétique. L’équivalent du HPE, mais avec une consommation du bâtiment qui ne dépasse pas 80% du plafond fixé par la réglementation thermique.


  • Tracker

Terme anglais signifiant littéralement « Suiveur ». Il s’agit d’équipements mobiles, pivotant sur un ou deux axes, permettant d’optimiser l’orientation des panneaux solaires face au soleil.


  • TURPE

Taxe d’Utilisation du Réseau Public d’Electricité

Solareo SAS au capital de 637 021,42 Euros - RCS Versailles 482 089 752
logo Solaréo

Solareo, bureau d’etude photovoltaïque et solaire, conçoit et réalise vos projets liés à l’énergie solaire thermique ou solaire photovoltaïque, pour mettre en place une centrale photovoltaique, sur un hangar agricole photovoltaique par exemple, ou une centrale solaire thermique. Nous vous accompagnons sur le financement photovoltaique, ce qui prend souvent la forme d’une location de toiture solaire photovoltaique. Notre engagement qualité se traduit par la certification OPQIBI de nos processus, des études indépendantes et argumentées comme dans une étude Ademe photovoltaique, ou l’implication dans les organismes du secteur, Enerplan et le SER. Dans les FAQ, retrouvez nos définitions : silicium monocristallin, ERDF photovoltaique, HPE, IEC, etc.